Vous êtes ici : Accueil > Restauration-cour-pigeonnier-habitation-chateau-bartherans

Château de Bartherans

Restauration de la cour, du pigeonnier et de l’habitation

Localisation

Bartherans, Doubs (25)

Maîtrise d’ouvrage

Privée

Contexte patrimonial

Ensemble classé au titre des monuments historiques

Programme

Restauration des toitures de l’habitation en laves calcaires, des façades en enduit à faux-joints et des menuiseries avec restitution de fenêtres et de porte. Restauration complète de l’étage et de la charpente-couverture du pigeonnier. Restauration du mur de clôture et de son portail couvert, réfection des sols de la cour en pierre.

Mission

Diagnostic, mission de base, OPC

Coût des travaux ht

Non publié

Maîtrise d’œuvre

Atelier Cairn, architectes, Paul Barnoud arch. du patrimoine ACMH
En savoir plus...
Située au cœur du village de Bartherans, ce château comprend la maison, devenue maison bourgeoise, une vaste cour fermée et des dépendances. La maison est composée d’un corps principal bâti à partir de la fin du XVIIe siècle et d’une aile en retour construite au XVIIIe s. Elle avait conservé une toiture en pierres calcaires, dites laves dans la région.
La couverture était très dégradée, les enduits recoupés à faux-joints imitant la pierre étaient partiellement conservés, la majeure partie des menuiseries était en très mauvais état. L’opération a consisté à restaurer l’ensemble de l’enveloppe en plusieurs en phases.
La restauration de la toiture a nécessité de renforcer la charpente avant de remplacer l’intégralité des laves, selon la technique traditionnelle. Les enduits originels ont été soigneusement dégagés et consolidés. Ils ont été restitués, selon le procédé ancien observé sur place, tant dans la technique utilisée (balai de buis) que pour l’aspect et la matière recherchés.
Les menuiseries, fenêtres et volets, ont été également restaurés ou remplacés à l’identique.
Après réfection complète de la charpente, la toiture du pigeonnier a été restaurée en tuiles écailles, comme la couverture du portail. L’étage du pigeonnier a été restitué en bois. Le mur de clôture est protégé en laves. Le sol de l’ensemble de la cour, très déformé, a été reprofilé et restauré en pierre calcaire.
FOOTER